Passer au contenu

Nous joindre

Pour obtenir des informations sur les soupes, s.v.p contactez:

Montréal: Solange 514-761-1281

Drummondville : Michèle: 419-477-9560

Montréal: Louise Laflamme: 514-768-8735

Responsable du parrainage à la fondation

Louise Paradis: ratapla@hotmail.com 450(446-5442)

Mme Paradis pourra vous donner toutes les informations nécessaires et vous diriger vers Chalice par la suite.

Pour communiquer avec la fondation:

Par courriel: fapaguate@hotmail.com                                           

Par la poste :

Fondation Les Amis du Père Armand Gagné inc. (FAPAG)
C. P. 944 Succ. Desjardins
Montréal (Québec)
H5B 1C1

Soigner et éduquer

Le mandat premier de la Fondation demeure de soigner les petits malades de l’hôpital. Puis notre deuxième mandat est de voir à ce que les enfants puissent être parrainés afin d’être scolarisés lorsqu’ils atteignent l’âge d’aller à l'école

Les débuts de l’éducation

Pendant les années où le père Armand était au Guatemala (1975-1983) , celui-ci avait la préoccupation que les enfants puissent aller à l’école. Pour le père Armand c’est en étant éduqué que l’on peut sortir de la misère. Il fera donc construire des écoles aux endroits où il n’y en avait pas et rénover celles qui étaient insalubres. Puis il a engagé des professeurs dans les nouvelles écoles. Plusieurs années plus tard en 2002,  toujours soucieux de l’éducation donnée aux enfants, le père Armand et  M. Eugène Sergerie voient l’annonce de l’organisme « Aide chrétienne internationale à l’enfance » située à Halifax. Ils contactent le fondateur de l’organisme qui se déplace pour venir les rencontrer. Un accord est rapidement conclu car l’organisme avait beaucoup de parrains mais peu d’enfants et le souci du père Armand d’assurer la scolarisation des enfants venait de se résoudre en s’affiliant avec « Aide chrétienne à l’enfance » qui avait  une grande expertise en parrainage. C’est alors que le père Armand et M. Sergerie repartent donc au Guatemala pour trouver une centaine d’enfants qui pourraient recevoir cette aide.  En peu de temps, avec les professeurs sur place, des dossiers ont été montés sur les enfants et ainsi le parrainage a pu débuter. 

Les dossiers en main, la Fondation s’est mise à trouver des parrains et les mettait en lien avec « Aide chrétienne à l’enfance » qui désormais s’appelait « Chalice ». 

 

Enfants à l’école dans les aldéas. 

Chalice est un organisme de charité catholique canadien qui aide les initiatives communautaires dans les pays en voie de développement par le parrainage. Chalice est actif dans 15 pays et permet à plusieurs milliers d’enfants d’aller à l’école afin de briser le cycle de la pauvreté. 

Chalice sur le terrain     

L’organisme Chalice est alors très interpellé par la Fondation et décide d’envoyer des gens à Champerico. Ils tombent en amour avec la mission qui se vit à l’hôpital et décident d’ouvrir un bureau permanent à l’hôpital même. Depuis, des travailleurs sociaux guatémaltèques engagés par Chalice travaillent en étroite collaboration avec Sœur Bibiane. Ensemble ils voient  au suivi de nos petits qui sortent de l’hôpital ainsi qu`à ceux qui sont en âge d’aller à l’école. Tout enfant quel que soit son âge peut dès lors être parrainé. Si c’est un petit qui sort de l’hôpital, l’argent envoyé servira à couvrir les frais encourus pour le suivi concernant la santé de l’enfant mais aussi les besoins de la famille. Quand l’enfant est en âge d’aller à l’école, l’argent sert à couvrir les frais de scolarité qui s’étendront du primaire jusqu’à la fin du secondaire. 

Parrainer un enfant

Il est possible de parrainer un tout-petit dès sa sortie de l’hôpital ou encore de choisir un enfant qui est rendu d`âge scolaire. Le coût est de 37$ par mois ou de 444 $ par année. Plusieurs modalités de paiement vous sont offertes. Vous aurez des nouvelles de votre petit protégé quelques fois par année au sujet de son état de santé et aussi de ses résultats scolaires s’il y a lieu. Vous pourrez aussi lui écrire et ainsi garder le lien avec lui. 

Voyager et rencontrer son enfant

La Fondation  permet aux parrains et marraines de rencontrer l’enfant qu’ils aident lors des voyages organisés à chaque année. Certains voyageurs vont aller à plusieurs reprises visiter leur protégé. Ce qui se vit lors de ces rencontres est inoubliable puisque souvent après des années d’échanges de lettres et de photos, tout devient réel car nous y sommes ! On se serre très fort, on se regarde avec complicité et on comprend à ce moment-là la raison pour laquelle un jour nous avons eu le goût de parrainer un enfant. Rien ne sera jamais plus pareil car nous avons touché à ce qu’il y a de plus grand: l’amour de l’autre simplement  et sans condition.

Formulaire de contact