Passer au contenu

Historique

Pour souligner le départ du Père Armand et son confrère le frère Réjean Lussier, le propriétaire de « La Voix Populaire », le journal du quartier, organise un souper réunissant des paroissiens et amis du Père Armand. Plus de 500 personnes sont réunies pour un souper-bénéfice, ils recueillent la somme de 1 200$ afin d’aider le Père Armand dans sa future mission.

À leur arrivée à Champerico, les deux confrères explorent la ville et constatent que la population vit dans des maisons rudimentaires sans aucune commodité. Le manque flagrant d’hygiène et la consommation d’eau non potable rendent les enfants malades, il y a des déchets partout.

Avec l’argent donné par ses Amis, le Père Armand engage des jeunes pour nettoyer et ramasser les déchets. Les gens sont surpris et se disent : « Pourquoi le nouveau Padre fait-il tout cela? » Le Père Armand leur explique que c’est la santé de leurs enfants qui en dépend. C’est ainsi que s’établissent ses premiers contacts avec la population.

Le Padre restera en liaison constante avec « Les Amis du Père Armand Gagné » et écrira des articles sur ses projets qui paraîtront dans « La voix Populaire ».

Toujours avec le support financier de ses Amis, le Père Armand rénove plusieurs écoles et maisons, fait installer un système d’égout, construit une école et aménage un parc. De plus, 75 enfants seront inscrits à l’école.

1975

Le groupe « Les Amis du Père Armand Gagné » prend de l’ampleur et le premier souper spaghetti est organisé pour aider le Père Armand à aller de l’avant dans ses projets.

1977

Recevant un don de 10 000$, le Père Armand fait construire une usine de fabrication de blocs de béton qui donnera du travail à plus de 60 personnes. Il met sur pied une coopérative, Caritas, qui accorde des prêts accessibles aux plus pauvres. Grâce à ces actions, la ville se transforme.

Dès les premières années de sa mission, le Père Armand a été frappé de voir tant de bébés mourir chaque semaine des suites de maladies bénignes ou par manque de médicaments. Un nouveau projet, le plus ambitieux de tous, naît dans son cœur : construire un hôpital où seraient soignés gratuitement et sans condition les petits enfants souffrant de graves problèmes de malnutrition.

1978

Une famille guatémaltèque fait don d’un terrain au Padre, il peut ainsi réaliser son projet le plus ambitieux.

1983

Inauguration de l’hôpital de Champerico où sont soignés gratuitement et sans condition, les petits enfants souffrant de graves problèmes de malnutrition.

Malgré le départ du Padré pour Rome, le groupe des Amis du Père Armand, déjà sensibilisés à cette cause, désire continuer d’aider la population de Champerico. 

Les débuts de la Fondation

Lors de sa mission, le Padre restera en liaison constante avec « Les amis du Père Armand  Gagné » et écrira des articles sur ses projets qui seront publiés dans « La voix Populaire ».

Malgré le départ du Père Armand pour Rome, ses Amis, déjà sensibilisés à cette cause, désirent continuer d’aider la population de Champerico.

1984

« La Fondation les Amis du Père Armand Gagné inc. » voit le jour. Depuis, la Fondation remplit sa mission première de « soigner » en soutenant financièrement l’hôpital pour enfants de Champerico au Guatemala. Grâce aux soins dispensés par les religieuses Capucines et leur personnel, la vie de plus de mille enfants a déjà été sauvée. À leur sortie de l’hôpital, un suivi familial est assuré pour chacun de ces enfants.

Père armand dit souvent que tous les projets qu’il a entrepris et mis en place au guatemala sont tellement plus « grands » que lui, que ceux-ci le « dépassent ».

Aujourd’hui, son plus grand désir est d’en assurer la pérennité.

1986