Passer au contenu

Décès du Père Armand Gagné

17 mars 2021

Plus de détails

Le 7 novembre 2012 un puissant séisme de 7,4 degrés a secoué le Guatemala

  Un groupe de voyageurs devait partir pour le Guatemala le 8 novembre dernier en compagnie de leurs guides Danielle  et Robert. En apprenant la nouvelle du tremblement de terre dont l’épicentre était à quelques kilomètres de Champerico, étant dans l’incapacité de contacter les religieuses par téléphone ou internet et ne connaissant pas la situation, les responsables ont pris la décision d’annuler le voyage. Par la suite nous avons été rassurés par Sœur Rosa; Bonjour, Père Armand, grâce à Dieu nous n'avons rien eu pour un tremblement de terre de cette magnitude. Les enfants rentreront à l'hôpital lundi prochain, car nous avons peur qu’il ne se produise d'autres secousses, car l'épicentre est dans la mer en face de Champerico. Merci de votre sollicitude envers nous et les petits.   *Un puissant séisme de 7,4 degrés a secoué mercredi le 7 novembre  la côte Pacifique du Guatemala, faisant au moins quarante-huit morts, 155 blessés et 23 disparus dans ce pays, et provoqué des mouvements de panique jusqu'au Mexique et au Salvador voisins. La zone la plus touchée a été le département de San Marcos, sur la côte guatémaltèque, à environ 250 km à l'ouest de la capitale. C'est dans cette région des véhicules ont été détruits, des routes coupées, des murs effondrés et les télécommunications interrompues. Ce tremblement de terre sous-marin, d'une magnitude de 7,4 a eu lieu à 41,6 kilomètres de profondeur, son épicentre s'étant situé en mer à 24 kilomètres au sud-ouest de la ville de Champerico. Nous déplorons la mort de 48 personnes dans le département de San Marcos et celui de Quetzaltenango, un bilan qui pourrait s'alourdir, car 23 personnes sont portées disparues. 73 000 foyers ont été privés d'électricité, soit dans la quasi-totalité du département de San Marcos ainsi que d'autres localités étaient privée d'eau potable. Les télécommunications étaient interrompues. « Ces départements sont tous à majorité indigène, et il s'y concentre 70 % de la pauvreté du pays, et 42 % des 14,3 millions de Guatemaltèques », a déclaré le président Otto Perez après s'être rendu dans la zone de San Marcos. « C'est le séisme le plus important au Guatemala depuis celui de 1976. Cela nous donne idée de ce que nous affrontons » a affirmé M. Perez. Toute l'Amérique centrale se caractérise par une sismicité élevée, mais le territoire du Guatemala se situe au-dessus de trois plaques tectoniques qui s'entrechoquent : celle de Cocos, celle des Caraïbes et la Nord-américaine, ce qui augmente les risques. Source : journal la Presse 7 novembre 2012  

Voir toutes les nouvelles