Passer au contenu

BRUNCH Bénéfice automnal DE LA FAPAG-SECTEUR SAGUENAY-LAC ST-JEAN

3 novembre 2019

Plus de détails

Père Armand nous parle de la scolarisation à Champerico

En 1975, à votre arrivée à Champerico, quelle importance accordiez-vous à la scolarisation?

Pour moi, c’était primordial, un enfant qui ne va pas à l’école est un enfant qui ne réussira pas dans la vie.

Quelles ont été vos premières constatations concernant le système scolaire en place?

Au début de ma mission à Champerico, j’ai visité des écoles qui étaient toutes dans un état lamentable. Les professeurs me disaient : venez rencontrer nos élèves qui seront heureux de vous connaître. Quel bel accueil! J’ai rencontré les directeurs d’école et je dois vous dire que j’ai été très bien reçu. La direction et les professeurs m’ont tous demandé de l’aide pour rénover les bâtiments : réparer les fenêtres brisées, les pupitres, peinturer et rénover les toilettes insalubres.

Étant donné cette situation, quelles actions avez-vous posées pour contrer ces problèmes?

Avec le support financier des donateurs québécois, de grands travaux ont débuté pour rénover plusieurs écoles et rendre les lieux agréables pour les élèves et leurs professeurs.

Parlez-nous de l’accessibilité à l’école?

Lorsque je voyais un enfant dans la rue, je lui demandais pourquoi il n’était pas à l’école. Il me répondait que sa maman n’avait pas d’argent pour l’inscrire. Je lui demandais s’il voulait aller à l’école, il me répondait toujours OUI. Alors, je lui disais de se présenter le lendemain avec sa mère et que je l’inscrirai à l’école.

Est-ce que les enfants soignés à l’hôpital sont inscrits à l’école? 

Grâce à l’organisme, Chalice (Aide chrétienne internationale à l’enfance) qui finance les études par le biais d’un système de parrainage chaque enfant âgé de cinq ans est inscrit à l’école et cet organisme défraie le coût des effets scolaires et des frais d’inscription pour chaque enfant. Les religieuses de l’hôpital répondent également aux besoins de chaque famille selon les demandes reçues pour des frais spéciaux tels que médicaments, consultation de professionnels de la santé ou achat de vêtements si cela s’avère nécessaire. Père Armand La revue du Père Armand, automne 2011  
Voir toutes les nouvelles